Buckython - Appel à participation




« When I'm working on a problem, I never think about beauty.
I think only how to solve the problem.
But when I have finished, if the solution is not beautiful,
I know it is wrong.» - R. Buckminster Fuller

Dans le cadre de la deuxième édition du Printemps numérique, la Maison Notman, la SAT et le Buckminster Fuller Institute sont heureux de collaborer afin d’organiser le tout premier "Buckython", un événement inspiré des hackathons qui, en rassemblant des équipes interdisciplinaires pour la création de sculptures et prototypes 4D synergétiques, mettra en valeur la bouillonnante scène montréalaise des arts numériques.

Le Buckython s’inspire du dôme emblématique de l’Île Sainte-Hélène, conçu par le célèbre inventeur et visionnaire Buckminster Fuller. Créé pour le pavillon des États-Unis lors de l’Expo 67, son architecture illustre les principes synergétiques d’une création qui fait beaucoup à partir de peu. Le dôme géodésique est la seule structure connue qui se renforce à mesure qu’elle augmente de volume, sans aucune limite de taille, incarnant des principes dérivés des motifs naturels fondamentaux. Le dôme de l’Expo ‘67 a inspiré la découverte du buckminsterfullerène, la molécule la plus robuste connue aujourd’hui, et qui a posé les bases de la nanotechnologie, une découverte qui s’est mérité un prix Nobel.

Du 15 au 17 mai, des artistes, programmeurs, concepteurs et innovateurs se retrouveront à la Maison Notman afin de co-concevoir et co-construire des prototypes. Pour présenter et parcourir le travail de Fuller, la SAT mettra à contribution l’inventeur, producteur, éducateur et auteur Kurt Przybilla, déjà en ville car invité dans le cadre d’IX 2015. Les participants seront initiés aux motifs, formes et symétries synergétiques que l’on retrouve dans l’environnement naturel, afin qu’ils puissent constater comment ils sont à la base de toute structure, de l’échelle atomique, à l’échelle architecturale et enfin planétaire.

Les équipes interdisciplinaires collaboreront ensuite à la création de prototypes à partir de divers matériaux, incluant des composantes crées par impression 3D, des pièces électroniques faites sur mesure, et de l’éclairage LED. En expérimentant avec la construction de modèles physiques, les participants pourront découvrir l’étendue des possibilités créées par la rencontre de l’art et de la technologie.

Inspirée par l’oeuvre de Buckminster Fuller, la SAT dédie une journée entière d’IX 2015, son symposium international sur l’expérience immersive, à la philosophie de Fuller et à celles de ses contemporains Marshall McLuhan et Pierre Dansereau. Cette dernière journée explorera le rôle de l’art et de la technologie à la jonction entre science et société. La conférence sera animée par Rémi Quirion, Scientifique en chef du Québec et partisan de la recherche transdisciplinaire.

Incrivez-vous à l'événement via Eventbrite



Partenaires