E / M / D / L - Études immersives


26 mai au 12 juin 2015
-
Satosphère

Achetez votre billet 18 +
prévente
$17.25

PREMIÈRE DU MARDI 26 MAI COMPLÈTE !

En conclusion à la recherche artistique réalisée au cours des huit résidences internationales du projet E/M/D/L , la soirée de présentation "E/M/D/L - Études immersives", réalisée dans la Satosphère présente trois études artistiques : Liminal Spaces, Dream Collider et Murmuration. Articulée autour de l’environnement fulldome comme instrument transdisciplinaire d’exploration de nouvelles expressions artistiques, cette sélection d’essais performatifs vacille entre spectacle, arène publique et évènement immersif.

L’ensemble de la recherche a pu bénéficier de la mise en commun et du développement des derniers outils de capture, de synthèse et de visualisation numérique (techniques de visualisation et de sonification) à travers l'échantillonnage, l'analyse IR, IRM, microscopie à force atomique, de 3d scan, de la photogrammétrie, la modélisation et la visualisation par nuages ​​de points. Explorant ces techniques, le tryptique témoigne autant des points de vue multiples, voire hétérogènes, générés par la culture numérique qui marque notre époque, que de l’homogénéité qu’elle menace d’imposer par les processus de contrôle et de surveillance qu’elle tend à mettre en place.

Cette recherche transdisciplinaire questionne la grammaire d’un nouvel environnement de création artistique, le "fulldome", offrant la possibilité de mettre en œuvre de riches expériences propres à l’intégration du public : des univers d’interaction multi-usagers, naviguant à travers des territoires imaginaires trans-scalaires et récursifs, harnachant à la fois les mondes réels et virtuels.

Page Facebook


REPRÉSENTATIONS : Mardi au vendredi - 26 mai au 12 juin - 20h
Billet : 17,25$ (incluant taxes et frais de service)
Durée totale : 120 minutes

Billets disponibles en ligne, à la SAT (dès 17h avant chacune des projections) et à La Vitrine

LIMINAL SPACES

Nous sommes constitués de couches, membranes, tissus, peaux, et surfaces, non seulement physiques mais d’histoires, de traditions, d’images, de paroles : des strates de sensations et accumulations de signifiants. Comment donner de la cohérence, quelles sont les stratégies de subjectivation de tant de matériaux hétérogènes? Comment faire pour les faire respirer? Comment faire bouger leurs lignes? Comment habiter le seuil intermédiaire entre deux états, sur le fil des conditions, à la limite des régions; le transitoire, l’indéterminé. Abritant des couches de performance, d’images et d’interactivité, de son et de texte, le dôme devient la membrane intermédiaire entre l'intérieur et l'extérieur, explorant les confins des espaces palpables.


Équipe de création
Digital Art Department, Vienna, Austria / kondition pluriel, Montreal, Canada / Trans-Media Akademie, Dresden, Germany Participants/Collaborateurs: David Campbell, Carla Chan, Matthias Härtig, Johannes Hucek, Martin Kusch, Marilou Lépine, Armando Menicacci, Marie-Claude Poulin, Audrey Rochette, Ruth Schnell, Alexandre St-Onge, Nikola Tasic

DREAM COLLIDER

Par un voyage interactif dans le récit onirique de scènes quotidiennes cristallisées, Dream Collider interroge les états entremêlés des idées contradictoires du monde du rêve, la croissance et la chute de ces constructions subconscientes, et les processus itératifs guidant l’exploration de mondes auto-générés.

Initialement créé avec l’intention d’exprimer des résultats en terme de langage artistique issus de la recherche en immersion, cette installation pour dôme souligne la relation et la cohésion entre espaces physiques et virtuels, et la place du participant entre les couches de ce récit aux perspectives multiples. Collisions abstraites, visions prémonitoires ou fluctuations du rétablissement interneuronal; les rêves ont toujours été intrigants et hantent les perceptions de nos jours et de nos nuits.


Équipe de création
Société des arts technologiques [SAT], Derek deBlois, Bruno Colpron, Sébastien Gravel, Jean Ranger, Dominic St-Amant, Olivier Rhéaume et Louis-Philippe St-Arnault.

MURMURATION

Murmuration [bourdonnement de murmures doux, indistincts / sons cardiaques anormaux / essaim massif ressemblant à un nuage] est une série de transitions transcalaires et récursives de l’imaginaire à l’infini : i ∞. Construite à partir des technologies de l’imagerie biomédicale et de modèles architecturaux fracturés, l’esthétique minimale et plurielle de murmuration transporte son public à travers une interaction ludique avec des essaims de particules de débris numériques, une manipulation en temps réel d’objets audiovisuels virtuels/physiques, et dans les expériences environnementales permises par cette reconfiguration continuelle. Des algorithmes de répulsion et d’attraction maintiennent la cohésion de paysages nano/moléculaires tirés de la force atomique.


Équipe de création
Laboratory of New Technologies in Communication, Education and the Mass Media (UoA NTLab), Athens, Greece / i-DAT (Institute of Digital Art and Technology), Plymouth, U.K. Participants/Collaborateurs: Dimitris Charitos, Luke Christison, Phil Mayer, Cameron Micallef, Lee Nutbean, Alexandre St-Onge, Mike Phillips, Olivier Rhéaume, Haris Rizopoulos, Ben Stern, Iouliani Theona, Penny Papageorgopoulou



Partenaires