Conférence d'Hiroaki Umeda - Intensional Particle


17 fév 2016
-
Espace SAT

18 +

Le chorégraphe Hiroaki Umeda nous fait l'honneur d'offrir une conférence gratuite à la SAT dans le cadre de la 10e édition de TEMPS D'IMAGES! Présenté ce mercredi 17 février à partir de 17h30, l'entretien avec le tokyoïte aura comme thématique "Technology for dance", en lien avec sa récente performance "Intensional Particle".

Profitez de cette occasion unique pour échanger avec lui sur son travail et sa vision artistique!

Présentation en anglais


Mercredi 17 février - 17h30
Espace SAT (rez-de-chaussée)
Durée : 1h

RÉSERVEZ VOTRE PLACE GRATUITEMENT

À PROPOS DE LA CONÉRENCE & VISION D'UMEDA

« Les technologies numériques dans les pièces d’Hiraoki Umeda sont utilisées principalement avec deux objectifs. Tout d'abord, afin d'accroître la définition du monde ; en effet, grâce à leur utilisation, l'espace, par exemple, peut être représenté avec la précision d'un pixel et le temps peut être commandé par l'expansion et la compression du son, au-delà de la capacité auditive humaine. « Je crois, affirme Umeda, qu'il existe une autre dimension esthétique du monde qui ne peut être appréhendée que grâce à la finesse du contrôle numérique du temps et de l'espace ». Deuxièmement, l'artiste utilise des appareils  numériques pour accroître ou diminuer l'échelle physique humaine : un exemple simple est l'utilisation de capteurs dans Holistic Strata (2011). Le censeur capture le mouvement du corps en temps réel et le transmet sur l'écran derrière lui. Grâce à ce procédé, le danseur peut  sentir que l’étendue de sa présence physique s’élargit de façon macroscopique. Au contraire, si le corps est enveloppé par des lignes infinies et délicates (qui ne peuvent être réalisées que par de l'équipement de précision), le danseur a la sensation que la dimension de sa sphère physique a diminué de façon microscopique.» Eva Roche

Lorsqu’Umeda tremble sur scène, l’énergie contenue dans son corps se transmet de son pelvis à sa colonne vertébrale, jusqu’aux bras, et finalement à l’écran derrière lui, où cette énergie est représentée par des lignes courbes rappelant une couronne solaire. Lorsqu’on regarde des cascades et des rivières de loin, elles semblent avoir des formes statiques; pourtant, si on s’approche de ces mêmes objets à un niveau microscopique, on s’aperçoit qu’ils sont composés de mouvements continuels comme des houles, des vagues, des vortexs et des courants qui s’entrecroisent. S’appuyant sur ce concept, Umeda, avec Intensional Particule, réinterprète les particules dans l’espace non pas comme des molécules statiques, mais plutôt comme des particules actives, et illustre, dans l’espace, la force «intensionnelle» cachée dans ces particules.