Le Metalab dévoile deux programmes de recherche à la rencontre de l’art et de l’industrie | Société des arts technologiques

Le Metalab dévoile deux programmes de recherche à la rencontre de l’art et de l’industrie


24 juill 2019


(Liste des participants ci-dessous)

Le Ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec annonce sa contribution au financement du Metalab, le centre de recherche accrédité du Québec faisant partie de la Société des arts technologiques (SAT).

Ce financement sur trois ans permettra de mettre en place les programmes de recherche ICSA (pour Immersion collective spontanée et adaptative) et SAV+R (pour Simulation d’acoustique en réalité virtuelle ou réalité augmentée).

Le premier est destiné à faciliter la création de contenu immersif pour tous types de lieux en permettant par exemple à une salle de musée, une scène de spectacle, une rue, une salle de conférence ou une pièce d’appartement de se transformer en espace immersif.

Le second permettra de nouveaux types d’expérimentations acoustiques avec la réalité virtuelle et augmentée, en s’intéressant entre autres à reproduire des environnements sonores réels variés complexes tels un gymnase, une salle de spectacle, une rue ou un wagon de train dans des environnements virtuels. 

Les deux programmes bénéficieront d’un financement total de 5,9 M $. La contribution du Ministère de l’Économie et de l’Innovation, qui sera répartie sur 3 ans, représente 55,85%, soit 3,3 M $.

Si les premières mises en application sont attendues dans le secteur culturel sous la forme de nouvelles installations et propositions artistiques, les résultats de ces programmes de recherches sont voués à être étendus à différentes sphères sociales comme l’éducation, la santé, l’architecture et l’environnement.

Dans ce contexte, la Satosphère de la SAT sera l’environnement de simulation par excellence pour la durée de ces programmes.

« Le nombre important de partenaires appuyant les projets annoncés aujourd’hui démontre bien les retombées attendues dans plusieurs secteurs. Pour le gouvernement, le défi consiste à faire le pont entre ce qui se fait de mieux dans nos centres de recherche et nos entreprises. Nous devons travailler ensemble pour convertir nos idées en succès commerciaux ici comme à l’international. La concertation autour de ces projets de recherche me rend très optimiste. C’est le gage d’un immense succès », indique Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation.

En venant concrétiser des partenariats entre les milieux institutionnels et industriels, ces programmes consolident et donnent ainsi un nouveau souffle au système d’innovation québécois et à ses composantes. Ils favoriseront notamment l’utilisation optimale et concertée des résultats de la recherche sur les plans économique, social, environnemental et culturel.

« L’axe le plus porteur de l’innovation à Montréal est la rencontre de l’art et de l’industrie, je me réjouis que le Metalab de la SAT puisse mener à bien les programmes ICSA et SAV+R, tout en maximisant des partenariats de haute volée provenant de plusieurs secteurs-clés du Québec, ce qui n’est pas rien pour un institut de recherche de cette de taille! », souligne fièrement Monique Savoie, directrice générale et artistique de la SAT.

Les partenaires culturels et industriels de ces programmes ne sont effectivement pas les moindres. On compte parmi eux l’Orchestre symphonique de Montréal, l’américaine Dysonics, les logiciels audio Audiokinetic (Québec/Japon), ainsi que CAE, chef de file mondial en formation au domaine de l’aéronautique. Le Metalab pourra également compter sur l’appui du fabricant québécois D-Box, des HEC Montréal - Tech3Lab, du CHUM, de l’École de technologie supérieure (ÉTS), de l’École nationale de cirque, du CNRS, de l’Université McGill, de WalkThruMusic, ainsi que de la société polonaise Zylia, qui apporteront une contribution en équipement et en savoir-faire.

« Notre partenariat avec la Société des arts technologiques de Montréal est d’une importance majeure dans nos efforts de soutien continus envers la communauté internationale de chercheurs, de développeurs, d’artistes et de concepteurs, les acteurs transformant l’univers de l’audio interactive et de l’immersion », explique Martin H. Klein, PDG d’Audiokinetic.

« Cette collaboration avec la SAT s’inscrit dans notre stratégie de recherche et de développement, et elle permettra non seulement l’échange de savoir-faire entre nos équipes, mais aussi l’avancement de l’expertise québécoise », affirme quant à elle Hélène V. Gagnon, Vice-présidente, Affaires publiques et Communications mondiales, chez CAE.

L’alliance de partenaires internationaux de choix pour supporter le développement de ces deux grands programmes ouvre la voie à l’investissement de nouveaux joueurs internationaux qui se tournent déjà vers l’expertise du Québec dans les technologies transversales. Des perspectives prometteuses en innovation technologique pour ces projets développés ici.

En savoir plus sur les projets du Metalab


Légende photo de gauche à droite :

Youness Salame - Tech3Lab (HEC), 
Maÿlis Merveilleux-du-Vignaux - Tech3Lab (HEC),
Naël Jammal - École Nationale de Cirque,
Nicolas Bouillot - Codirecteur Metalab SAT,
Patricia Gilbert - Gestionnaire de projets R&D - CAE,
Houssam Alaouie - Directeur des programmes R&D - CAE,
Emmanuel Durand - Codirecteur Metalab SAT,
Robert Beaudry - Dév. Économique Ville de Montréal,
Claude McMaster - D-box Pierre Fitzgibbon - Ministre de l'Économie et de l'Innovation,
Monique Savoie - Présidente de la Société des arts technologiques (SAT),
Jacques De Guise - ÉTS Montréal,
Zack Settel - International Sound Services,
Jean-Yves Munch - WalkThruMusic,
Thomasz Zernicki - Zylia (Pologne)

 

Photos : Guillaume Bell

Lien(s) connexe(s):