MISCIBLE - Programme d'échanges croisés contamine



0

UNE PERFORMANCE EN TÉLÉPRÉSENCE ARTISTIQUE
DANS LE CADRE DU PROGRAMME D'ÉCHANGES CROISÉS CONTAMINE
ENTRE LA SAT À MONTRÉAL ET LE DIAPASON À RENNES

MISCIBLE est une expérience audiovisuelle et interactive en réseau, à mi-chemin entre la performance et l’installation. Les publics de la Société des arts technologiques (SAT) à Montréal et du Diapason à Rennes participent simultanément à la création d’un spectacle audiovisuel en temps réel. Les deux artistes s’intéressent à une manière innovante d’aborder la télé-présence en lui donnant une dimension sensorielle et en proposant une expérience qui va au-delà de ce qu’offrent les moyens de communication actuels. Ils ont développé le projet avec trois enseignants chercheurs chimistes et électronicien de l’Université de Rennes1.

Dans le cadre d’une soirée arts et sciences, le public participera collectivement à la création de différents univers sonores et visuels en manipulant un dispositif multimédia qui transforme du matériel de laboratoire scientifique en outil de création numérique.

Le fil conducteur de l’oeuvre est le rapprochement virtuel des deux lieux. Au fil de la performance, les actions des publics de Rennes et de Montréal se rencontreront puis s’intensifieront graduellement jusqu’à l’obtention d’une homogénéité parfaite: leur miscibilité. Miscible est une initiative du service culturel de l’Université Rennes 1, de la Société des arts technologiques (SAT) de Montréal avec l’appui d’ Electroni[k] et les soutiens de Rennes Métropole, du Fonds Franco Québécois de Coopération Décentralisée, du Ministère des Relations Internationales du Québec et de la Ville de Rennes.

Ce projet est réalisé par le service culturel de l’Université de Rennes 1 avec la Société des Arts technologiques (SAT) dans le cadre de son programme de résidences croisées Contamine. Trois enseignants chercheurs et des étudiants de l’ESIR (université de Rennes1) se sont impliqués dans le projet ainsi que les chercheurs du Métalab de la SAT qui développent la technologie Scenic utilisée pour la Téléprésence artistique.

L'ÉQUIPE À MONTRÉAL :

Manuel Chantre, artiste montréalais, Patrick Bauchat, enseignant chercheur de l’université de Rennes1, Michal Seta et Nicolas Bouillot, développeurs Scénic au Métalab.

Coordination Contamine Montréal : Joseph Lefèvre (SAT)

MANUEL CHANTRE- ARTISTE

Manuel est un artiste en nouveaux médias et compositeur qui habite à Montréal. Il s’intéresse à la déconstruction de symboles culturels pour créer des oeuvres à la croisée de l’expérience sensorielle, de la fiction et du commentaire. Ses œuvres sont co-produites et présentées par des institutions en art médiatique de renommées internationales.


Voir son site web officiel

MICHAL SETA - DÉVELOPPEUR SCÉNIC, MÉTALAB

Michal porte plusieurs chapeaux. Il est chercheur développeur à la Société des arts technologiques et assistant de recherche à Matralab, compositeur/improvisateur, performeur et artiste numérique. Il aime créer et utiliser des outils numériques pour expressions artistique. Il est impliqué avec le collectif Melatab [SAT], membre co-fondateur du trio électroacoustique No One Receiving et du duo de poésie et musique électroacoustique UniSecs. Ses oeuvres ont été exposées ou interprétées en Europe, É.U. et Canada.


Voir le site web du Métalab

NICOLAS BOUILLOT - DÉVELOPPEUR SCÉNIC, MÉTALAB

Nicolas (Docteur du Conservatoire National des Arts et Métiers de Paris, 2006) est un chercheur de la Société des arts technologiques [SAT]. Il a fait parti du Shared Reality Lab de McGill en tant que associé de recherche, il a été membre du Centre for Interdisciplinary Research in Music Media and Technology (CIRMMT). Depuis 2012, il conçoit et développe des logiciels constituant une suite permettant la conception d'applications de téléprésence (Scenic2/switcher/shmdata).


Voir le site web du Métalab

PATRICK BAUCHAT - ENSEIGNANT CHERCHEUR

Enseignant chercheur à l’université de Rennes spécialisé en chimie organique. Il travaille à l’interface de la chimie et de la biologie. Il intervient en tant que consultant scientifique en cuisine moléculaire ainsi qu’à l’interface art et science.


Voir la page perso de Patrick Bauchat

L'ÉQUIPE À RENNES :

Maotik, artiste français, Ludovic Paquin et François Lemercier, enseignants chercheurs de l’université de Rennes1, Thierry Pain, Souffleur de verre.

Coordination Contamine Rennes : Marie-Aude Lefeuvre (Diapason)

MATHIEU LE SOURD, ALIAS MAOTIK

Mathieu est un artiste en art numérique basé à Montréal. Concepteur d’installations interactives et de performances multimédia depuis 2005, il a produit en Europe pour de grandes compagnies comme Chanel et Omega, et pour des musées et galeries. Il présente en 2010 Dromos au festival MUTEK à la SAT, et a collaboré aussi depuis avec Moment Factory, ainsi que présenté une deuxième installation interactive, oBe, dans la Satosphère.


Voir son site web
Voir sa page facebook

LUDOVIC PAQUIN - ENSEIGNANT CHERCHEUR

Enseignant chercheur à l’université de Rennes spécialisé en chimie organique. Il travaille à l’interface de la chimie et de la biologie. Il intervient en tant que consultant scientifique en cuisine moléculaire ainsi qu’à l’interface art et science.


Voir la page perso de Ludovic Paquin

FRANÇOIS LEMERCIER - ENSEIGNANT

François est co-responsable d’une licence professionnelle en intelligence du bâtiment à l’université de Rennes. Il est spécialisé dans les réseaux de communication et l’interopérabilité dans les bâtiments, dans une perspective de performance énergétique tenant compte de l’activité des usagers. Par ailleurs batteur du groupe Manceau, ce passionné d’objets connectés et d’instruments vintage a toujours concilié technologies et pratiques artistiques.


Voir son profil linkedin

THIERRY PAIN, SOUFFLEUR DE VERRE

Thierry Pain est souffleur de verre à l’Institut des Sciences Chimiques de Rennes. Il conçoit, réalise des pièces en silice et pyrex pour les chercheurs et doctorants. Un œil d’artiste (ou d’artisan-artiste), un doigté, une canne en acier pour élaborer des pièces uniques.


Voir ses coordonnées

À PROPOS DU MÉTALAB

Le Métalab est au cœur de la mission de la Société des arts technologiques de favoriser l’émergence de nouvelles générations d’auteurs en arts technologiques, de soutenir la relève et d’aider à générer une nouvelle économie qui reconnait et valorise leur travail. C’est un espace de recherche vivant et ouvert où les utilisateurs et les communautés interagissent avec les créateurs, les chercheurs, les designers et les développeurs.

En misant sur les rapports dynamiques entre l’art, la technologie et la société, le SAT | Métalab est une fenêtre sur la culture numérique émergente et sur l’innovation dans une société en mutation. Il agit également en tant qu’espace d’exploration et de transfert de connaissance pour plusieurs autres secteurs d’activité qui doivent intégrer les contenus numériques riches (audio visuel et données) et s’approprier de nouveaux modèles d’interaction et de traitement de l’information, notamment en santé, en visualisation scientifique, en ingénierie et en architecture.

Voir le site web du Métalab

À PROPOS DE SCENIC

La suite logicielle Scenic2 est un outil puissant, ouvert et simple pour la transmission sur Internet de flux audio, vidéo et data de qualité. Elle a été créée à l’intention des artistes de toutes les disciplines, des architectes et des designers qui s'intéressent aux espaces distribués et aux expériences en réseau. Développé à la Société des Arts Technologiques (SAT) selon le modèle du logiciel libre, Scenic2 utilise les réseaux Internet à très haut débit pour expérimenter les nouvelles formes de téléprésence, de téléopération, de travail collaboratif à distance et de performance en réseau.

Plus de détails sur Scenic

CONTAMINE SAT – DIAPASON

Contexte et enjeux

Les nombreux échanges entre Rennes Métropole et le Québec depuis deux ans ont permis de rapprocher des acteurs culturels, universitaires et économiques. Ils ont démontré que les projets autour de la Ville numérique, des arts numériques notamment, étaient fédérateurs et répondaient aux attentes des deux territoires.

Fondée en 1996, la Société des arts technologiques [SAT] est un organisme à but non lucratif reconnu internationalement pour son rôle actif et précurseur dans le développement de technologies immersives, de la réalité augmentée par l’utilisation créative des réseaux à très haut débit. Avec sa double mission de centre d’artistes et de centre de recherche, la SAT a été créée pour soutenir une nouvelle génération de créateurs/chercheurs à l’ère du numérique.

Le Diapason géré par le service culturel de l’université de Rennes1, développe une politique culturelle en lien avec des partenaires culturels et institutionnels de la Région. Il a une mission de diffusion de la culture scientifique et technique en lien avec les enseignants chercheurs des établissements d’enseignement supérieur du site métropolitain. Le Diapason s’inscrit ainsi comme lieu d’expérimentations en Bretagne et plus spécifiquement sur le territoire de Rennes Métropole de type téléprésence, accessible au public, favorisant les échanges et rapprochements entre acteurs universitaires et acteurs du monde économique.

Rennes Métropole a une stratégie de développement volontariste du numérique et encourage le développement des recherches et des partenariats sur les usages futurs d’internet, de la télévision et des contenus numériques. Pour les territoires montréalais, rennais et bretons, le projet contribue au renforcement des partenariats et facilite les échanges des acteurs culturels, économiques et scientifiques d’un territoire à l’autre.

Le projet construit par la SAT et le Diapason (université de Rennes1) porte sur une résidence d’échanges croisés utilisant Scenic, et créant ainsi une téléprésence artistique entre les deux lieux, de donner le sentiment de toucher l’autre qui est dans un lieu distant, d’en percevoir le corps dans son propre environnement. Il s’agit d’un partage d’expériences qui s’inscrit dans le cadre du projet d’échanges « Contamine » initié par la SAT.

OBJECTIFS

• Mettre en place à Rennes dans une salle de spectacles universitaire et à Montréal dans l’Espace SAT un dispositif permettant la téléprésence entre des personnes situées dans des lieux distants en collaboration et avec l’expertise de la SAT et de son Métalab.

• Contribuer à la porosité entre culture, recherche et application en étant lieux d’expérimentations croisées, contribuant à la formation, la médiation et la diffusion des cultures numériques, mais aussi à l’échange sur l’impact des NTIC sur l’environnement des personnes et le comportement de celles-ci dans leur environnement.

• La SAT a une expérience précieuse de recherche et de création et de production en téléprésence artistique et élargit par le partenariat son réseau d’arts numériques. Elle se place comme lieu de recherche et par le partenariat est mise en relation avec des chercheurs français de différentes disciplines (sciences dures, sciences humaines et sociales). Le partenariat contribue à son rayonnement en faveur de la francophonie et des liens avec les partenaires francophones.

RÉSULTATS

• Evolution et expérimentation des outils de téléprésence (sous leur composante libre et open source)

• Créations d’œuvres et rencontres artistiques et scientifiques par le biais des résidences croisées

• Présentations publiques et leur archivage dans le cadre des réseaux de diffusion des deux partenaires

PARTENAIRES