close | prev | next

Dream Collider


Artistes
Terminal Wolf - Olivier Rhéaume (CAN)
Sébastien Gravel (CAN)
Louis-Philippe St-Arnault (CAN)
Johnny Ranger (CAN )
AZYL - Dominic St-Amant (CAN )
Bruno Colpron (CAN)
Derek DeBlois (CAN)

Producteurs
Société des arts technologiques
Conseil des arts et des lettres du Québec
Conseil des arts de Montréal
Université Laval
Le Devoir
ETC Media
Cynetart

2015
Durée : 00:35:00
Résolution : 2k
Audio : Stereo
Type : Interactifs


Par un voyage interactif dans le récit onirique de scènes quotidiennes cristallisées, Dream Collider interroge les états entremêlés des idées contradictoires du monde du rêve, la croissance et la chute de ces constructions subconscientes, et les processus itératifs guidant l’exploration de mondes auto-générés. Initialement créé avec l’intention d’exprimer des résultats en terme de langage artistique issus de la recherche en immersion, cette installation pour dôme souligne la relation et la cohésion entre espaces physiques et virtuels, et la place du participant entre les couches de ce récit aux perspectives multiples. Collisions abstraites, visions prémonitoires ou fluctuations du rétablissement interneuronal; les rêves ont toujours été intrigants et hantent les perceptions de nos jours et de nos nuits.
Demande de renseignement : [email protected]


Dream Collider


Artistes
Terminal Wolf - Olivier Rhéaume (CAN)
Sébastien Gravel (CAN)
Louis-Philippe St-Arnault (CAN)
Johnny Ranger (CAN )
AZYL - Dominic St-Amant (CAN )
Bruno Colpron (CAN)
Derek DeBlois (CAN)

Producteurs
Société des arts technologiques
Conseil des arts et des lettres du Québec
Conseil des arts de Montréal
Université Laval
Le Devoir
ETC Media
Cynetart

2015
Durée : 00:35:00
Résolution : 2k
Audio : Stereo
Type : Interactifs


Par un voyage interactif dans le récit onirique de scènes quotidiennes cristallisées, Dream Collider interroge les états entremêlés des idées contradictoires du monde du rêve, la croissance et la chute de ces constructions subconscientes, et les processus itératifs guidant l’exploration de mondes auto-générés. Initialement créé avec l’intention d’exprimer des résultats en terme de langage artistique issus de la recherche en immersion, cette installation pour dôme souligne la relation et la cohésion entre espaces physiques et virtuels, et la place du participant entre les couches de ce récit aux perspectives multiples. Collisions abstraites, visions prémonitoires ou fluctuations du rétablissement interneuronal; les rêves ont toujours été intrigants et hantent les perceptions de nos jours et de nos nuits.
Demande de renseignement : [email protected]