Bibliolab



À PROPOS

BIBLIOLAB

CONNECTION EN RÉSEAU DES BIBLIOTHÈQUES
[TÉLÉPRÉSENCE ET IMMERSION]

Bibliolab est un projet qui vise à connecter entre elles les bibliothèques du réseau de la Ville de Montréal grâce à l’implantation d’un dispositif de téléprésence et d'immersion favorisant les interactions entre les usagers. Dans le cadre de ce projet, la SAT travaille conjointement avec les bibliothèques Frontenac et Père Ambroise, situées dans l’arrondissement de Ville­-Marie.

L'approche de type Living Lab permet d'impliquer toutes les parties prenantes, de centrer le processus sur les usagers et de mener des expérimentations dans des environnements réels.

DÉVELOPPEMENT

Le projet se développera en 3 itérations de 3 mois chacune. Les deux premières itérations mettront l’accent sur le prototypage et des expérimentations sur des usages pressentis pour développer un prototype favorisant des interactions humaines naturelles. La troisième itération visera la production de l’expérience la plus adéquate en bibliothèque et l’intégration du prototype dans son contexte d’usage réel.

Ce projet impliquera la participation d’usagers (personnels de bibliothèque et utilisateurs variés) tout au long du processus, tant lors d’ateliers créatifs que lors des expérimentations.

La section Recherche et travaux contient tous les éléments d’informations nécessaires pour suivre le développement du projet.

ÉQUIPE SAT

  • Patrick Dubé : Co-directeur de la recherche et chargé de projet
  • Claire Paillon : Gestionnaire de projet, designer­ / facilitateur
  • Michal Seta : Développeur (espace virtuel partagé)
  • Luc Courchesne : Designer industriel

Modèle 3d "Man" par mattmerk.


*Ce projet reçoit une aide financière du Ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire.

RECHERCHE & TRAVAUX
 

ITÉRATION 1 : CONCEPTION & PROTOTYPAGE

janvier 2016 ­- mars 2016

 

Objectifs

La première itération a pour but d'expérimenter sur les interactions humaines d'individu­ à individu et d'individu­ à un groupe. À travers des scénarios d’usage pressentis comme l'heure du conte, la formation, tenue de conférences, nous explorons les significations d'usage pour déterminer quel sera le modèle de prototype le plus sensible de répondre aux besoins des utilisateurs. À cette étape, l'équipe de recherche fera une proposition de scénographie initiale, présentant un premier prototype fonctionnel à un groupe qui effectuera les premiers tests d'usage. 

L'itération 1 se déroulera en 3 étapes:

 

1- Design

L'équipe SAT propose une scénographie initial et un prototype de départ qui seront présentés aux participants du projet (bibliothèques)

 

2- Développement et conception du prototype

Deux stations de téléprésence immersives seront installées à la SAT dans deux locaux distants pour tester les usages lors d'un atelier créatif. À cette étape il sera question de comprendre le fonctionnement du logiciel Scénic (permettant le branchement d'influx vidéo, audio et data) et ses usages.

ATELIER 1 - À cette étape, les participants testeront les usages individu-individu et individu-groupe afin de développer des scénarios d'usages qui permettront d'élaborer un protocole d'expérimentation

 

3- Phase d'expérimentation

La phase d'expérimentation s’étend sur une période de 4 semaines. Les usagers testent et évaluent plusieurs scénarios dans différentes configurations spatiales. - interactons humaines : contact visuel, dialogue, présentation d'informations, partage d'informations (échange), langage corporel Les paramètres seront ajustés pour favoriser une interaction naturelle.

 

JOURNAL DE BORD
 

Itération 1 : Conception & prototypage 

Tests #1 - Expérimenter un des usages de l'Atelier 1 - L'heure du conte 
 

Dans le cadre du projet Bibliolab, le mois de mars est celui des expérimentations: un dispositif expérimental a été mis en place pour tester des usages pressentis. En tout, 4 séances de tests sont programmées, 2 pour des interactions individu > groupe et 2 autres pour des interactions individu > individu. 

 
L'heure du conte 
 

Mardi le 15 mars, lors de cette première séance de test, Diane Richer, animatrice en bibliothèque, a animé l'heure du conte en présentant l’histoire d’Attatruc 1er à une classe de 5e et 6e année de l’école alternative Elan.

La conteuse a lu l’histoire devant un mur où était projeté la capture en temps réel de son pubic. Les élèves étaient quant à eux répartis dans un dispositif immersif circulaire où Diane était retransmise en temps réel sur un écran de télévision alors que les images du livre et des références d’interprétation étaient projetés en grand format tout autour d’eux. S’en est suivi une période de questions et d’échanges sur la thématique du livre: l’art qui dérange. Malgré des ajustements techniques nécessaires pour favoriser une interaction plus naturelle et offrir une image et un son de meilleure qualité, l’expérience générale a été convaincante et très appréciée des participants. L’équipe du projet a recueilli les commentaires des enfants sous la forme d’un questionnaire et de discussions ouvertes, ainsi que ceux de la conteuse à travers une entrevue semi-dirigée.

Ces commentaires seront pris en compte pour les prochains tests et pour la prochaine itération. 

ITÉRATION 1 : CONCEPTION & PROTOTYPAGE

RÉCOLTE DE L'ATELIER 1 - ÉVALUATION DES USAGES PRESSENTIS
 

Lors de l'Atelier 1, 12 personnes (bibliothèques et usagers) et 3 animateurs (SAT) ont énuméré des usages possibles au dispositif de téléprésence immersif qui sera installé dans les bibliothèques. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les usages pressentis ont été en grande partie validés et enrichis par l’ensemble des équipes de travail. Les propositions suivantes sont classées en ordre, selon le vote des participants.

Proposition 1 : Animation connectée et enrichie par des décors immersifs

Proposition 2 : Participation citoyenne (consultation publique et débats)

Proposition 3 : Formation artisanat (et autres ateliers) connectés

 

 

D’autres usages se sont également ajoutés à la liste, par exemple:

- mise en place d’expérience ludiques en réseau

- réalisation de projets co-créatifs entre plusieurs bibliothèques

- utilisation à des fins organisationnelle (réunions entre les bibliothèques, formation du personnel, assistance par des experts)

 

Proposition 1 - Animation connectée et enrichie par des décors immersifs

proposé par les 3 équipes 
 
L’immersion permet de créer une ambiance dans le lieu de l’animation (heure du conte, conférence) avec des illustrations, photos ou modèles 3D ainsi que des sons qui supportent et enrichissent l’animation en cours, transporte le public dans des lieux inaccessibles et ouvre sur le monde. Cela demande plus de préparation (jusqu’à la création de matériel spécifique) et nécessite la mise en place d’une interface simple pour que le personnel de bibliothèque soit capable de créer l’environnement audiovisuel souhaité.
 
Si l’on peut utiliser une banque de fichiers multimédias pour construire ces environnements, on peut aussi envisager de faire participer le public à la création d’éléments qui seront partagés.
 
La téléprésence permet de connecter des lieux distants, 2 bibliothèques montréalaises, mais aussi 1 bibliothèque et 1 école ou 1 résidence de personnes âgées, ou 2 bibliothèques dans 2 pays différents. L’objectif est de rendre l’animation accessible à un public plus large, qui serait moins mobile ou situé trop loin pour participer autrement.
 
Remarque: plusieurs propositions ont mis de l’avant l’immersion sans téléprésence.
 
 

Proposition 2 - Participation citoyenne (consultation publique et débats)

proposé par les 3 équipes 
 
La téléprésence permet de connecter des arrondissements différents dans un processus de consultation publique, permettant un échange de points de vue entre Montréalais (augmenter la participation) mais également d’inviter des représentants politiques ou experts (internationaux) distants.
 
On peut également envisager des rencontres citoyennes (conférences ou des débats publics) programmées régulièrement pour mettre en place des échanges citoyens, diffuser l’information, et rendre les savoirs plus accessibles.
 
L’immersion permet de visualiser le lieu consulté et de représenter des options d’aménagement différentes afin de mieux évaluer les possibilités.

 

Proposition 3 - Formation artisanat (et autres ateliers) connectés

proposé par les 3 équipes
 
La téléprésence permet de connecter des personnes dans des lieux distants afin de mettre en place des formations d’artisanat (couture, tricot, filage, origami) et autres savoirs-faire (réparation de vélo).
 
L’immersion n’est pas ou peu considérée, si ce n’est pour plonger les participants dans une ambiance relative à l’activité en cours (ambiance propice à la concentration, vue d’un atelier).
 
 

AUTRES PHOTOS DE L'ATELIER 1 

Les participants se consultent pour imaginer des usages et les définir. 

Tableau de la collecte des idées. 

Les participants écoutent une des animatrices de l'Atelier 1 qui guide leur intervention.