Deux prix pour des œuvres en téléprésence | Société des arts technologiques

Deux prix pour des œuvres en téléprésence


05 déc 2019


La téléprésence en art de la scène est en pleine effervescence.

Deux prix ont d'ailleurs été récemment remis à des projets en téléprésence.

Le Prix Arts visuels Centre-du-Québec a été remis le 21 novembre dernier au Collectif Bonneau-Knight pour l'oeuvre en téléprésence Corpstempslieux

Mireille Camier, metteure en scène (photo ci-dessus), est la grande lauréate de la bourse Mécènes investis pour les arts 2019 qui reconnaît les initiatives innovantes en création pour le projet Bluff.


CORPSTEMPSLIEUX

Les artistes et artisans du milieu culturel du Centre-du-Québec étaient réunis le 21 novembre dernier afin de souligner les grandes réussites de la dernière année dans le cadre de la 16e édition du GalArt de Culture Centre-du-Québec a récompensé plusieurs artistes de la région qui se sont démarqués par leurs réalisations. Le Collectif Bonneau-Knight de Kingsey Falls a reçu le prix en Arts visuels pour l’œuvre en téléprésence Corpstempslieux, présentée simultanément au Centre d’art Jacques-et-Michel-Auger et au Centre culturel Pauline-Julien.

La démarche du collectif Bonneau-Knight, corpstempslieux, s’inscrit dans l’espace partagé et traite du lien du corps avec le territoire. Le projet porte sur la connexion-déconnexion d’un espace partagé à distance, ce nouveau territoire virtuel qui n’existe que par la présence de l’un et de l’autre. Une expérience commune qui s’approfondie du début à la fin impliquant finalement le public.

Les deux artistes se sont lancées dans ce projet novateur et déstabilisant dans lequel elles ont impliqué la collaboration de l’artiste Isabelle Clermont pour la présence corporelle et la création sonore et celle de l’artiste en arts médiatiques Dany Janvier pour la vidéo et les captations sonores. Il en résulte une performance multidisciplinaire qui incorpore le dessin, le son et la projection vidéo.




BLUFF

Les Mécènes investis pour les arts (MIA) et la Brigade Arts Affaires de Montréal (BAAM) dévoilaient lundi dernier, les élues des bourses 2019 dont la première lauréate est Mireille Camier qui reçoit 7 000 $ pour son projet en téléprésence Bluff. L’objectif principal de la bourse est de repérer et d’appuyer des initiatives innovantes en création provenant de la relève artistique montréalaise.

Trois personnages sont dans trois villes différentes. Chacun d’eux est devant son propre public et les trois salles sont réunies en télé-présence. Face aux autres, les protagonistes se révèlent à travers la caméra et l’image qu’ils projettent. Ils cherchent tous les trois à être authentiques, mais comment être authentique dans ce contrôle de notre identité virtuelle? Comment ne pas succomber à la tentation de transformer un peu la réalité à l'aide de la caméra et de la distance? L’œuvre dévoilera la lutte pour communiquer dans un monde surmédiatisé.

"C’est écrit à travers une recherche dramaturgique en laboratoire de création, connecté entre trois lieux. Dès le départ du projet, chaque étape de création s’est faite à distance afin de créer la dramaturgie à partir des enjeux de l’écriture scénique en télé-présence… La création soit foncièrement influencée par le dispositif."

[Lire le communiqué de presse]


Crédits photo : Alex Paillon