Re-Génération dans la Satosphère


01 au 13 déc 2015

Achetez votre billet 18 +
prévente
$15.00

RE-GÉNÉRATION SERA PRÉSENTÉE DANS LA SATOSHPÈRE À PARTIR DU 12 JANVIER 2016
BILLETS MAINTENANT DISPONIBLES EN LIGNE

La Société des arts technologiques [SAT] en collaboration avec la Cité des sciences et de l’industrie et La Géode présente Re-génération en première nord-américaine à partir du 12 janvier après une première mondiale offerte dans le cadre de la 21e Conférence des parties de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques de 2015 (COP21) tenu à Paris .

Depuis sa création à Montréal il y a 20 ans, la SAT a multiplié les collaborations transversales, alliant art, science et technologie et offre un terrain de jeu où les artistes scientifiques technologues peuvent expérimenter ensemble pour rejoindre les citoyens sur les enjeux de notre époque.

COP21 est une conférence cruciale pour l’avenir de la Terre. Elle est l’occasion de redéfinir les objectifs globaux en matière d’environnement et la SAT souhaitait également y contribuer.

L'oeuvre proposée révèle les cycles cachés de la vie, à travers toutes les échelles de l’espace et du temps, pour faire apparaître le grand potentiel régénératif des actions humaines.

«L’imagination ne fait pas que former notre compréhension du monde, elle y guide également nos actions. Puisque ces actions ont pour conséquence de transformer notre planète dans sa globalité, il est essentiel de cultiver notre potentiel à imaginer tous ensemble le monde que nous voulons. Pour ce faire, il faut rien de moins que de ré-enchanter le monde et de devenir amoureux de la vie elle-même.»
— extrait du synopsis de Re-génération

La présence de la SAT à la COP21 est une retombée directe de la visite du président de la République française François Hollande et du premier ministre québécois Philippe Couillard à la SAT à l’automne 2014. À cette occasion, Monique Savoie lui avait confié que « la Terre a encore de beaux restes » et qu’il fallait en prendre soin pour les générations à venir. Après sa visite à Montréal, monsieur François Hollande avait déclaré de son côté que les efforts créatifs qui étaient développés à la SAT pouvaient rejoindre la conversation mondiale dans la lutte aux changements climatiques.

En juin 2015, madame Ségolène Royal, ministre française de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie a profité de son séjour à Montréal pour visiter les installations de la SAT et l’inviter à inspirer les participants de la COP21, en offrant un voyage immersif et poétique qui permet de refonder l’avenir de l’humanité, non plus sur des scénarios catastrophes, mais sur des approches régénératives qui permettent l’espoir.

MOT DU CRÉATEUR

Un lien très étroit unit la façon dont nous imaginons le monde et la relation que nous entretenons avec lui.

La plupart des phénomènes qui régissent notre univers et notre relation aux cycles naturels de la terre nous sont imperceptibles. Mais l’art et la science ont élargi notre conscience et enrichi notre savoir. Et ce qui était jadis invisible à notre œil nous est peu à peu révélé. Grâce à ce dévoilement et à l’éveil des sens, notre perception du monde est sans cesse renouvelée. Cette connaissance acquise nous permet de nous synchroniser avec les cycles de la vie. Dans ce processus, nous prenons conscience que l’humanité elle même est devenue une force de la nature.

Les scientifiques proposent le terme Anthropocène pour caractériser l’époque géologique actuelle, dans laquelle la civilisation moderne altère les cycles naturels. Cet « âge de l'homme » est profondément paradoxal puisqu’il met en évidence le pouvoir de notre espèce à influer sur la nature tout en estompant la frontière entre celle-ci et l’être humain. En révélant l'interdépendance des formes de vie sur terre, la science a confirmé ce que les cultures traditionnelles semblent avoir saisi depuis des millénaires : nous ne sommes pas séparés du monde. Ce que nous faisons subir à notre planète, nous le subissons à notre tour.

L’art est essentiel pour réimaginer l’humanité. Il altère notre expérience consciente, là où la science l’explique. Il nous exhorte à sonder les intuitions obscures et les émotions complexes qui font de nous des êtres humains. Par l’amalgame des arts et des sciences, nous pouvons mieux saisir ce qui nous lie inextricablement aux structures et aux comportements des systèmes vivants de notre planète.

La terre évolue. Pendant qu’elle tourne sur son axe, elle accomplit d’innombrables phénomènes qui impactent notre présent et notre futur. Elle n'a pas seulement besoin que nous la protégions. Elle a besoin de notre collaboration. L'humanité est une expérience évolutive. Nous avons maintenant le devoir d’apprendre à créer avec la même vigueur que celle avec laquelle nous avons appris à détruire. Nous pouvons réenchanter le monde. En appliquant les principes de régénération des systèmes de vie à ce projet de la civilisation humaine.


— David McConville, PhD, directeur de l’Office de la recherche intégrative, Société des arts technologiques [SAT] de Montréal.


À propos de RE-GÉNÉRATION

RE-GÉNÉRATION
Exploration immersive guidée par Marie Brassard
Cliquer en pour savoir plus.

Re-géneration - Yan Breuleux et Sam&Sam


RE-GÉNÉRATION
Exploration immersive guidée par Marie Brassard

Au rythme des mots récités par la comédienne Marie Brassard, pensés et écrits par le chercheur de la SAT David McConville, le spectateur est invité à re-penser l’avenir, un avenir au nous qui se traduit par un engagement collectif. Une invitation au ré-enchantement.

En faisant usage des technologies pour intégrer l’art et la science, nous élargissons nos perceptions et portons l’imaginaire vers des espaces qui s’ouvrent bien au-delà de l’expérience du quotidien. La performance immersive Re-génération offre une expérience à la fois poétique et révélatrice du Monde par une série de visualisations immersives des interactions complexes qui permettent la vie sur Terre.

L’oeuvre de 30 minutes réalisée par un collectif d’artistes réuni par la SAT, dirigé par le chercheur-créateur Yan Breuleux, est un prologue à L’Hymne à la beauté du monde interprétée par Diane Dufresne. L’imagerie visuelle qui la ponctue est un appel à l’éveil des sens, mais aussi à l’ouverture des consciences.

Re-génération se déroule en trois mouvements

  • Respiration
    Du souffle qui donne vie aux mécaniques célestes, des cycles d’échange rythment les mouvements de l’univers à toutes les échelles, de l’infiniment petit à l’infiniment grand.
  • Anthropocène
    Des poussières cosmiques aux étoiles et à la vie dans sa formidable diversité, un constat s’impose aujourd’hui : nous entrons dans une nouvelle ère géologique caractérisée par l’empreinte de l’espèce humaine.
  • Régénération
    L’humain est dans la nature et la nature est en nous. Il n’en tient qu’à nous de comprendre son pouls et de suivre ses flux pour participer pleinement à la régénération de la vie sur Terre et au ré-enchantement du monde.

CRÉDITS

Création collective de la Société des arts technologiques.

David McConville, scénarisation
Le travail de David McConville intègre l’art, le design et la science pour explorer l’interconnectivité des systèmes de la planète Terre à travers des environnements de visualisation immersifs. Il dirige actuellement le Département de recherche intégrative de la SAT et est le président du conseil d’administration du Buckminster Fuller Institute.
sat.qc.ca

Yan Breuleux, réalisation
Professeur à l’École des arts numériques, de l'animation et du design (NAD), il est également chercheur et praticien dans le domaine de la musique visuelle pour des dispositifs immersifs. Depuis une dizaine d’année, il collabore avec des musiciens et compositeurs pour la création de pièces multi-écrans, panoramiques et hémisphériques.
ybx.ca

Marie Brassard, narration
Actrice, auteure et metteuse en scène, elle crée des spectacles aux atmosphères surréalistes où la lumière et le son occupent une place royale. Ses pièces ont été accueillies chaleureusement dans une vingtaine de pays d’Europe et d’Amérique et en Australie. Elle est la voix de Re-génération.
infrarouge.org

Jan Pienkowski, composition musique et son
Compositeur et designer sonore, Jan est propriétaire d’ONO Records. Il divise son temps entre les tournées internationales en tant que DJ, la composition musicale et la production sonore pour des films, des jeux vidéos et des projets de danse. Il transmet ses connaissances à travers l’enseignement. Sa musique est une palette de house, techno, dub, world, classique et jazz. Tout en textures, il est créateur d’espaces acoustiques.
janpienkowski.ca

Jean Ranger, co-réalisation
Artiste de la vidéo, Jean Ranger se spécialise dans les créations interdisciplinaires qui impliquent des projections multi-écrans. En tant que directeur nouveaux médias, il collabore avec des chorégraphes, metteurs en scène, centres d'arts médiatiques et designers. Dans les dernières années, il a concentré une partie de ses recherches sur les projections circonférentielles à 360 degrés.
mindroots.com

Sam & Sam, modélisation 3D et animation
Duo d'artistes composé de Samy Lamouti et de Sam Chenennou basé à Montréal. Ils collaborent depuis plus de 10 ans à la création de multiples projets en design numérique en projection architecturale, installation immersive et animation 3D.
samsam.ca

Sylvain Marotte, réalisation du segment L’Hymne à la beauté du monde
Réalisateur indépendant, photographe et graveur de formation, il réalise depuis 2002, 60 épisodes de série télé. Boursier du CAC, CALQ et Hexagram, il dirige les studios BigBang et poursuit présentement une recherche en spatialisation du récit. Son travail s’intéresse à l'immersion narrative, au choc de la sensualité et à l’illustration de la sensibilité discrète.
sylvainmarotte.com

Hymne à la beauté du monde
Interprété par Diane Dufresne
Accompagnée au piano d’Alain Sauvageau
Paroles et musique originales de Luc Plamondon et Christian St-Roch

    Captation immersive

Sylvain Marotte - réalisation
Dominic St-Amant - co-réalisation
Bruno Colpron - direction photo
Pierre Corsy - technique

Production exécutive
Monique Savoie

Coordination de production
Joseph Lefèvre

Modélisation 3D et animation
Sam & Sam
Yan Breuleux
Jean Ranger
Pierre-Guilhem Roudet
Sébastien Gravel
Maxime Roz
Thibault Hudon

Post-production
Carl Lavoie - gestion de rendus

Mix sonore
Olivier Rhéaume

Conseils scientifiques
Roxane Maranger

Recherche visuels
Michelle Grenier

Clips animés
Swarm de Yan Breuleux
Dark Matter de Patrick Trudeau

Aurores boréales
Projet Résonances boréales : Fig55 et Roman Zavada
Captation des aurores: Dominic St-Amant, Bruno Colpron et Roman Zavada

Crédits vidéos et visualisation
Animation de l’évolution: Jurian Möller (http://evoboek.nl/en/)
Imagerie biologique (plankton): Sharif Mirshak, Noé Sardet, Parafilms
Uniview software by Sciss (sciss.se)
NASA Goddard Space Flight Center Scientific Visualization Studio (svs.gsfc.nasa.gov)
NASA Visual Earth (visibleearth.nasa.gov)

Partenaires
Ministère du Développement durable, Environnement et Lutte contre les changements climatiques (Québec)
Ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie (France)
Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (France)
Air Canada
École NAD (École des arts numériques, de l'animation et du design – UQAC)
Fig 55
Maxon Computer
Cinema 4D
Calcul Québec
Université McGill
Prim

  

REMERCIEMENTS GÉNÉRAUX

La Société des arts technologiques [SAT] remercie le ministère québécois du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques par l'entremise du Fonds Vert, le ministère français de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie et l’Agence française de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie pour leur contribution financière et leur support essentiels à la réalisation de Re-génération, des partenaires inestimables dans la concrétisation de ce projet.

La SAT remercie également Diane Dufresne pour sa généreuse contribution au projet dans la réinterprétation de L’Hymne à la Beauté du monde, accompagnée au piano d’Alain Sauvageau, ainsi que l’École NAD (École des arts numériques, de l'animation et du design – UQAC), Maxon Computer, Calcul Québec et l'Université McGill pour leur contribution à la création de Re-génération. Sans oublier le transporteur officiel des artistes, Air Canada.

Il n’aurait pas été possible de développer cette initiative sans le soutien du ministère de l'Économie, de l'Innovation et des Exportations du Québec, le Fonds de recherche du Québec, le Conseil des arts et des lettres du Québec, ainsi que le Conseil des arts de Montréal qui appuient financièrement la recherche et la création en arts numériques.

PARTENAIRES

LIENS EXTERNES VERS LES OEUVRES

lageode.fr/programme/cop21/linvention-de-lhorizon
lageode.fr/programme/cop21/entropia
cite-sciences.fr/fr/au-programme/animations-spectacles/planetarium/films-immersifs-a-360

SITES WEB CONNEXES