Undervolt&Co - Série Automne 2016


02 au 25 nov 2016
In English >
18 +

La SAT, en collaboration avec MUTEK, présente la nouvelle série de vidéos expérimentales du label Undervolt & Co.. Ce collectif international travaille sur la circulation de l'art basé sur des paramètres temporels et repousse les limites du médium vidéo à travers différents formats de présentation (installations, projections, ateliers et projets en ligne).

Pour cette série "Automne 2016", le collectif vous offre pas moins de 11 productions qui seront présentées en deux temps (partie A et partie B) du lundi au vendredi de 17h à 22h du 2 au 25 novembre.

Venez y faire un détour !

*Rea McNamara, directeur général à Undervolt & Co., sera présente sur un panel de discussion le 10 novembre durant MUTEK_IMG. Elle discutera du Marché des medias visuels éphémères avec Ashley Wong ( s[edition] art ), Sean Caruso ( NEST immersion & SAT ) et Greg J. Smith ( holo magazine & creative applications ). RSVP ici.


Vernissage mercredi 2 novembre 18h à 21h
2 au 25 novembre – Lundi à vendredi – 17h à 22h
1201 St-Laurent - 3ème étage - Gratuit

Voir l'événement Facebook

Programmation

SÉRIE AUTOMNE 2016 : FACE A

Depuis la pollution visuelle des « clickbaits » au sein d’une saturation de l’information, à la découverte d’une forme de transcendance dans les parasites sonores du « feedback », la Face A présente des œuvres qui s’attardent à la survie au 21è siècle parmi les artifices des écrans et l’intervention technologique.

Deserted par Andrew Benson

Vidéo numérique, 2016, 9m51

« Deserted » d’Andrew Benson est à la fois une méditation vidéo numérique autour du concept du désert, et une allusion autobiographique à son enfance près du désert des Mojaves en Californie. Un déménagement récent près de ses frontières voit Benson en train de ré-imaginer les textures des feldspath, sable, créosote et ciels limpides de ce climat aride en utilisant des couches de feedback sans source (« input »), de la peinture numérique, des effets de couleur qui ne se comportent de manière erronée, et des distorsions d’images créés par caméra.

Tourné en une seule longue prise en se servant d’un logiciel vidéo en temps réel sur mesure, « Deserted » inscrit une histoire géologique au sein d’un contexte à la fois synthétisé et électronique comme ADN.


En savoir plus sur Andrew Benson

By The Sea Butterflies Remix par Di-Andre Caprice Davis

Vidéo numérique, 2016, 1min32

Conçu à partir de séquences tournées sur son téléphone mobile le long d’une autoroute dans l’est de Kingston, « By the Sea Butterflies Remix » de Di-Andre Caprice Davis est à la fois intime et franc dans sa subversion des environnements naturels abondants de la ville.

Inscrivant l’œuvre dans sa série Chaotic Beauty, l’artiste jamaïcaine incorpore ces séquences dans un collage GIF, plaçant une action quotidienne dans une cascade de maelstroms de couleurs vives tourbillonnantes.


En savoir plus sur Di-Andre Caprice Davis

Nebulous Order par Suzy Poling

Vidéo numérique, 2016, 3min56.

Combinant brouillard, rendus 3D avec remixage vidéo et « feedback » analogique, « Nebulous Order » de Suzy Poling est une brume de lumière monochromatique. Son travail vidéo est souvent présenté sous forme d’installation en compagnie de miroirs et d’objets en trois dimensions qui explorent l’expérience quadridimensionnelle de la réfraction et de l’interférence.

« Nebulous Order » a été conçu pendant sa résidence solo « Infinity Stage » en 2016 à Coaxial Arts à Los Angeles, avec l’appui de la fondation Mike Kelley.


En savoir plus sur Suzy Poling

Brown Material par Jimmy Joe Roche & Yoshihide Sodeoka

Vidéo numérique, 2016, 2min05

Dans un futur proche dystopique, un théoricien du complot devenu messie inhale des sels de bains et entre en dépression nerveuse dans un moment « I’m Mad as Hell ».

Perdu dans le chaos des « clickbaits » dans le débordement de l’information au 21è siècle, auquel on ne fait que réagir, « Brown Material » est une vision exagérée effrayante du moral américain meurtri.


En savoir plus sur Jimmy Joe Roche

See No Evil, Hear No Evil, Speak No Evil par Yoshihide Sodeoka

Vidéo numérique, 2016, 3min03.

En s’adonnant au jeu du triptyque, « See No Evil, Hear No Evil, Speak No Evil » par Yoshihide Sodeoka atteint la transcendance en utilisant la fréquence élevée du bruit violet.

Avec son titre qui tire ses références de la gravure du 17è siècle des singes de la sagesse au célèbre sanctuaire Toshugu, à Nikko, au Japon, Sodeoka utilise le médium de la vidéo numérique – spécifiquement, les thèmes récurrents du feedback vidéo et des barres statiques télévisuelles – pour représenter une forme contemporaine de pleine conscience et d’action positive.


En savoir plus sur Yoshihide Sodeoka

SÉRIE AUTOMNE 2016 : FACE B

Alternant entre composition et performance, ou les possibilités génératives des échantillons, boucles, et des logiciels sur mesure, les œuvres de la Face B occupent les frontières des intersections entre systèmes, récits et expériences.

Table Gaze #1 par Scot Cotterell

Vidéo numérique, 2016, 8m11.

« Tablegaze #1 » est la première vidéo d’une série qui oscille entre composition et document de performance. Cotterell utilise des méthodes sans entrées (« inputs ») avec de la redondance vidéo et des mixeurs audio, et des appareils faits maison sont enregistrés hors-champ et en direct en utilisant des outils grand public, et traités pour en amplifier les traces numériques.

L’utilisation de filtres rudimentaires sert de références. L’œuvre est construite avec un montage structurel minimal, conservant le rythme des événements enregistrés.


En savoir plus sur Scot Cotterell

Peach Cobbler par Adam Ferriss

Vidéo numérique, 2016, 5min12

Captant la sensation d’une bouchée de pêche fraiche, « Peach Cobbler » d’Adam Ferriss est une incursion sensuelle et charnelle jusqu’aux frontières de la comestibilité, spécifiquement au point de rencontre entre la chair juteuse et le noyau dur.

En se servant de logiciels sur mesure et de procédés génératifs, Ferriss glisse des poils pelucheux de la chair tendre aux sillons et arêtes profondes du noyau, s’emmêlant dans les associations érotiques historiques de ce fruit à travers l’art.


En savoir plus sur Adam Ferriss

When I Worked At Control Data in ‘82 par Rea McNamara, en collaboration avec Travis Gledhill, Alvaro Girón et Lorena Salomé

Vidéo numérique, 2016, 3min56.

Au début des années 80, le chanteur soul et jazz de Chicago Terry Callier prend sa retraite musicale pour élever sa fille, et devient programmeur informatique à l’université de Chicago. « When I Worked At Control Data in ’82 » a débuté sous forme de composition musicale d’improvisation électronique live créée par Rea McNamara, Travis Gledhill, Alvaro Girón et Lorena Salomé pour leur groupe T∆NG∆.

Ce remix en version longue utilise des échantillons, des séquences trouvées (« found footage ») et le remixage vidéo en temps réel pour développer ce récit personnel imaginé montrant des manières différentes d’être et de créer.


En savoir plus sur Rea McNamara

Sequence Vehicle par Brenna Murphy

Vidéo numérique, 2016, 1min08.

« Sequence Vehicle » de Brenna Murphy étudie le processus de boucles de rétroaction positives (« positive feedback loops ») de l’artiste par lequel des domaines sont imaginés, en combinant la réalité observée et de la modélisation 3D.

S’appuyant sur un ensemble de logiciels de graphisme informatiques imbriqués, la symétrie évolutive des structures de Murphy et ses textures liquides s’arrêtent sur des projections numériques de conscience méditative.


En savoir plus sur Brenna Murphy

Treatment (Prologue) par Nicholas O’Brien

Vidéo numérique, 2016.

En comparant des logiciels de modélisation 3D actuels à des « solutions de design » pour le traitement de l’eau en urbanisme, Nicholas O’Brien contemple la signification de l’entretien des systèmes, réseaux et communautés.

Dans cette nouvelle œuvre, O’Brien soulève des parallèles entre le dangereux aspect jetable des objets simulés et le manque d’entretien dans les projets d’infrastructure « verte » ou « grise ».


En savoir plus sur Nicholas O’Brien

Worry Is A Horizontal par JJ Stratford

Vidéo numérique, 2016, 6min21.

La glande pinéale – aussi connue sous le nom de « troisième œil » - a longtemps été considérée comme le centre du déplacement et aide à maintenir les cycles circadiens du corps.

Dans « Worry Is A Horizontal » de JJ Stratford, créé avec son logiciel sur mesure The Pineal Paintbrush, une vague de résonance stimule la glande pinéale de la personne affectée, créant un rendu transdimensionnel de l’existence en dehors du champ de la réalité établie.


En savoir plus sur JJ Stratford



PROFITEZ AUSSI DE LA PROJECTION IMMERSIVE TIM

Timothée s’est réveillé un matin et décide subitement de raccourcir son nom en tim, sans t majuscule!

Il se lance donc, avec vous, dans la quête de ce T perdu... Vous serez alors plongés dans son subconscient, entre les paysages utopiques et les trains suspendus... tim vous entraînera dans une chute ascensionnelle à travers les entrailles de la ville de Capharnaum, là où le vertige laissera place au temps suspendu et que vous pourrez enfin saisir l’instant "t"avec lui...


Voir la page de l'événement

À PROPOS D'UNDERVOLT & Co.

Undervolt & Co. est un collectif travaillant sur la circulation de l'art basé sur des paramètres temporels. Fondé en 2013 par l'artiste Yoshi Sodeoka, le travail du collectif a été largement exposé, prenant des formats de présentation variés comme des installations, des projections, des spectacles, des ateliers et des projets en ligne.

Mettant l’accent sur l'immédiateté de l'image et du son, ainsi que sur la mutabilité des technologies, Undervolt & Co. a cultivé un réseau très soudé d'artistes internationaux qui questionnent et redéfinissent les possibilités de leur médium.


VISITez le site du label

PARTENAIRES